Google+

ASCÓ MAURE

ASCO CRISTIA

La reconquête chrétienne configura l’identité actuelle d’Ascó en laissant aussi un patrimoine culturel riche et digne d’admiration.

LES HOSPITALIERS

Au début du XIVe siècle, après l’abolition de l’Ordre du Temple (1312), Ascó devint une encomienda hospitalière sous la châtellenie d’Amposta. L’encomienda hospitalière d’Ascó, à la deuxième moitié du XIVe siècle selon le recensement de Pere el Cerimoniós, intégrait les localités suivantes : Berrús, Riba-roja, Ascó, les Camposines, la Fatarella, Vilalba, Vinebre et la Torre de l’Espanyol. L’encomendador avait à sa charge la maison du village, conservée encore à la moitié du XIXe siècle, laquelle se nommait selon Madoz la Casa del Encomendador.

L’encomendador avait à sa charge le gouvernement de la population et il prit partie dans la guerre contre Joan II. Le prince de Viana Carles d’Aragó fut porté d’Aitona au château d’Ascó et de là, il fut transporté à Saragosse, tout ça pendant le temps immédiatement antérieur à la même guerre. Pendant cette guerre, les forces de l’archevêque de Saragosse, les joanistes, saisirent Ascó le 1466.

L’UNIVERSITÉ INTÉRIEURE ET L’EXTÉRIEURE

Il est à noter que, vers le 1510 la population sarrasine était déjà totalement chrétienne, il s’agit des anciens maures ou des nouveaux chrétiens par contraposition aux vieux chrétiens. Vers le 1562 il est connu qu’à Ascó il’y avaient deux universités, l’intérieure (nouveaux chrétiens, qui remplaçait l’aljama) et l’extérieure (vieux chrétiens) que plus tard, le 1509, deviendront unifiés. Autant l’université de nouveaux chrétiens o intérieure, que l’université des vieux chrétiens ou extérieur avaient leur propre organisation.

Les musulmans d’Ascó oscillaient entre un 56% (1329) et un 77.5% (1380), un 80,31% en 1497  et un 82% en 1600. D’abord sarrasins et après maures, la population musulmane à Ascó fut prédominante jusqu’à son expulsion.

L’EXPULSION DES MAURES ET LA DISPARITION DES TRÉSORS

D’après Henri Lapeyre, à son « Geographie de l’Espagne Morisque », Ascó était l’une des populations de l’Èbre catalan avec une plus grande population maure. Les conséquences de l’expulsion des maures d’Ascó (un 35% de la population) fut si funestes que en 1615 les conseillers du village écrivaient : « … il reste aujourd’hui le village dépeuplé, sans universités, les maisons ruineuses et perdues, et les champs, les vignes, les oliviers et les mûriers blancs sans des gens qui les cultivent, en affrontant ainsi la même ruine et perdition, les bénéfices de l’encomienda vraiment diminués. »

La maladroite décision royale, porta non seulement désolation et misère aux fertiles terres riberenques des deux fleuves de grand débit de la Catalogne, mais aussi remplit de deuil et de tristesse les cœurs de tous les catalans qui furent témoins de l’expulsion de personnes justes.

S’ENFONCER AU PASSÉ MAURE D’ASCÓ

Avec la consolidation du christianisme, Ascó récupère doucement son activité économique, sociale et culturelle. C’est là qu’apparaît la figure du encomendador, la personne qui gouvernait le territoire d’Ascó et le premier manoir d’Ascó avec un titre nobiliaire, Cal Cavaller. Le village reste divisé en deux parties, la chrétienne et la maure, toutes les deux avec une connexion interne et externe à travers des portes.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

Le magasin du Seigneur

Il y avait les dépendances de l’aljama et la mosquée ou se prélevaient les taxes.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

Cal Cavaller

Cal Cavaller est l’une des meilleurs œuvres de la Renaissance à la Ribera d’Èbre. Nous remarquons le blason nobiliaire sur la façade.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

Les ermitages

La légende populaire raconte que les caudillos arabes, en arrivant au balcon de l’Èbre, n’hésitèrent pas en poser un seigneur à Ascó grâce à ses vues et sa position stratégique.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

Rue la Mola

C’est l’une des rues plus singulières et caractéristiques par sa forme de fer à cheval et aux éléments architectoniques andalous encore conservés. Les façades extérieures servaient de muraille.

Activités

Navegar riu Ebre Ascó Miravet llagut

Deviens un llaüter

Viens naviguer par l’Èbre avec un llaüt, l’embarcation traditionnelle de l’Èbre catalan. Disponible que pendant les périodes navigables.

visita guiada casc antic Ascó turisme Terres de l'Ebre

Découvre les trésors d’Ascó

Depuis l’Office de Tourisme s’offrent des visites guidées par la vieille ville réservées à l’avance. Une bonne chance pour connaître le passé sarrasin, maure et templier d’Ascó.

Imagen test rotate

ASCÓ SARRASIN

Imagen test rotate

ASCÓ TEMPLIER

Imagen test rotate

ASCÓ MAURE