Google+

ASCÓ SARRASIN

ASCO SARRAI DIBUIX3

L’ORIGINE

Au VIIIe siècle les Visigoths occupaient l’ensemble de la Péninsule Ibérique en un seul règne avec sa capitale à Toledo. Ils profitèrent de l’organisation et des institutions romaines et ils adoptèrent beaucoup de ses coutumes et traditions. C’est probable qu’ils se furent installés au-dessus de l’esplanade du château, en profitant du village ibère-romain existant.

Ce fut environ l’année 714 (quand une partie importante de la Péninsule était déjà occupée par les sarrasins) quand les musulmans, commandés par les caudillos Musa et Tàric, descendirent la vallée de l’Èbre, en passant par Saragosse, Huesca, Lleida, Tarragone jusqu’à la Ribera d’Ebre et Tortosa. À partir de ce moment-là, le village est connu comme Hisn-Adkun, toponyme qu’a dérivé en l’Ascó actuel.

À Ascó et à toute la Ribera d’Èbre perdure le dicton « Attention, le maure Mussa arrive» pour faire peur aux enfants. À la région du Priorat on explique par tradition que les maures ont passé l’Èbre à travers du passage d’Ascó ou du passage de l’Ase.

ASCÓ, UN CENTRE COMMERCIAL, AGRAIRE ET MILITAIRE À L’ÈBRE CATALAN

Pendant l’époque musulmane Ascó devient un grand centre commercial, agraire et militaire à l’Ebre catalan, à cause de sa position stratégique. La ville d’Ascó gouvernait un vaste territoire et disposait d’un château, une mosquée, une aljama, des bains arabes, un hôpital, un charnier, un marché, des silos, un moulin d’huile, un espace pour faire des courses de chevaux, un pigeonnier, un bac, et un moulin à farine fluvial.

Le village était présidé par le château et entouré par une muraille constitué par des façades orientées vers l’extérieur de la localité. Les murailles étaient connectées par des portes défendues par des tours de défense. L’activité autour de la ville était très active. Les llaüts naviguaient l’Èbre, les muletiers attendaient pour traverser avec le bac, les agriculteurs travaillaient sur les champs et les céramistes s’installaient aux rives du fleuve. Les musulmans développèrent la construction des embarcations fluviales et on pense qu’ils perfectionnèrent le transport fluvial avec les llaüts et le bac ainsi que les systèmes d’irrigation.

LE DISTRICT RURAL D’ASCÓ

Le château d’Ascó, qui dépendait de la wilaya de Siurana, constituait donc un district rural très long qu’arrivait jusqu’à Margalef, dans la versant nord du Montsant. Le hisn (château) d’Ascó (Adkún) était situé sur un petit district rural (juz, iglím) formé par des différents hameaux subordonnés (Vinebre (Ibn Àbir), Torre de l’Espanyol (Turris d’Alboçalaz) Palma d’Ebre, la Bisbal, Cabacés, Margalef). Les hameaux de la Bisbal (Mon Sacer) et Margalef (marg Haläf) étaient gouvernées par un représentant du caudillo d’Ascó qui habitait à Amilkarbesir – Avincabasser, actuellement connu sous le nom de Cabacés. Le district rural d’Ascó était subordonné à la wilaya et plus tardivement taifa de Siurana et s’encadrait dans une circonscription encore plus grande commandé par la ville-territoire de Tortosa. Les fortifications de Miravet, Móra d’Ebre, Garcia, Ascó et Flix avaient une communication visuelle directe entre elles et aussi, possiblement, avec la wilaya de Siurana à travers du district d’Ascó.

mapa districte rural asco sarrai

S’ENFONCER DANS LE PASSÉ SARRASIN D’ASCÓ

Se promener par Ascó veut dire voyager au passé mauresque grâce à la physionomie de sa vieille ville qui conserve encore le tracé urbain andalou. La Moreria d’Ascó se distingue par sa grandeur et représentativité architectonique. L’obscurité des rues, les maisons qui se rétrécissent avec la hauteur, baixungues (des pentes, rues en pente) étroites et en pente, des maisons avec de pisé et les porches nous surprennent à chaque coin et permettent au visiteur de voyager dans le temps.

L’occupation andalouse d’Ascó a laissé un héritage très important qu’on peut encore découvrir aujourd’hui en nous promenant dans ses rues ou grâce à la culture et les traditions locales.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

Porte d’entrée à la moreria

Il s’agissait d’une ancienne tour de défense arabe coïncidant avec l’une des portes d’entrée à la moreria.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

La Moreria

Ascó se configurait d’un grand nombre de maisons entourés de murailles avec de rues étroites, obscures, en pente et tortueuses qu’on peut admirer même aujourd’hui.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

Les Voûtes et Silos

Sous la grande place on y trouvait les silos de l’aljama et de la mosquée.

COMERÇOS ASCÓ TURISME TERRES DE L'EBRE-01

Le balcon de l’Èbre

La légende populaire raconte que les caudillos arabes, en arrivant au balcon de l’Èbre, n’hésitèrent pas à poser un seigneur à Ascó grâce à ses vues et sa position stratégique.

Activités

Navegar riu Ebre Ascó Miravet llagut

Deviens un llaüter

Viens naviguer par l’Èbre avec un llaüt, l’embarcation traditionnelle de l’Èbre catalan. Disponible que pendant les périodes navigables.

visita guiada casc antic Ascó turisme Terres de l'Ebre

Découvre les trésors d’Ascó

Depuis l’Office de Tourisme s’offrent des visites guidées par la vieille ville gratuites réservées à l’avance. Une bonne chance pour connaître le passé sarrasin, maure et templier d’Ascó.

Imagen test rotate

ASCÓ SARRASIN

Imagen test rotate

ASCÓ TEMPLIER

Imagen test rotate

ASCÓ MAURE