Google+

BATAILLE DE L’ÈBRE

La Bataille de l’Èbre représenta l’affrontement des meilleures unités militaires des deux grandes armées : l’armée Populaire de la République et l’armée franquiste envoyée à l’Èbre à fin de repousser l’offensive républicaine.

Le parcours des Espaces de la Bataille de l’Èbre inclut un ensemble de circuits par des espaces historiques et des centres d’interprétation répartis tout le long des régions de la Terra Alta et la Ribera d’Èbre, les principaux théâtres des 115 jours de combats que transformèrent l’Èbre en la bataille la plus dure, saignante et décisive de toute la guerre.

À Ascó c’est possible visiter deux endroits qui font partie des Espace de la Bataille de l’Èbre : le bunker dels Reguers et le Campement du XVe Corps d’Armée.

CAMPEMENT DU XVe CORPS DE L’ARMÉE

L’année 2005 on a découvert au versant nord de la sierra de la Fatarella un immense campement républicain construit en 1938. C’étaient les restes du campement du XVe Corps d’Armée de l’Èbre, commandé par le lieutenant-colonel Manuel Tagüeña.

Le campement, construit en pierre et distribué en quatre terrasses en différents niveaux du versant de la montagne, constituait un véritable village. Entre juillet et novembre 1938, l’on calcule que 5000 soldats républicains ont vécu là pendant les 115 jours de durée de la Bataille de l’Èbre. Le campement compte aussi avec des refuges creusés dans la roche pour protéger les soldats des bombardements de l’aviation franquiste. Le campement comptait avec des chambres abritées pour les commandements, dont certaines avec accès directe au refuge.

Le campement du XVe Corps d’Armée fut un véritable point d’organisation, qui servait de point d’instruction et entraînement, de ravitaillement et munition et aussi d’assistance et d’évacuation des blessés.

Son emplacement dans un endroit caché et bien défendu, avec un domaine visuel sur le fleuve, était utile à maintenir un contacte constante avec l’arrière-garde républicaine. Plus tard, le personnel se déplaça au refuge antiaérien de Flix, construit par la nécessite de créer des structures défensives pour protéger la population civile des bombardements constants de l’aviation.

 

BUNKER DELS REGUERS

Le bunker dels Reguers est une construction défensive qui faisait partie du système de fortifications permanentes nommé « Línea fortificada de la Cabeza de Puente Riba-roja-Flix-Ascó » et qu’avait un double objectif : contrôler la zone prochaine au fleuve à fin d’empêcher une possible attaque républicain et de défendre la voie du chemin de fer.

Cette ligne fortifiée fut construite par l’armée franquiste après son arrivée au fleuve Èbre et resta sous son contrôle jusqu’à l’offensive du 25 juillet 1938, quand les soldats républicains traversèrent le fleuve et l’occupèrent sans y trouver une grande résistance. L’attaque par surprise fut un succès.

Le bunker resta en territoire républicain pendant la plupart de la Bataille de l’Èbre, mais ce ne fut que les derniers jours quand les soldats républicains s’y sont fortifiés pour gagner du temps et favoriser la retraite organisée jusqu’à Flix.

Une fois finie la Bataille de l’Èbre, les franquistes l’occupèrent du 15 novembre jusqu’à la fin décembre, quand ils ont initié la campagne sur la Catalogne.